En magasinant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Merci.

Le b.a-ba des culottes menstruelles

On entend de plus en plus parler d'alternatives plus écologiques pour répondre à nos besoins en terme de produits sanitaires féminins. Afin d'en apprendre plus sur ce sujet, nous avons discuté avec Felana Randrianarijaona, propriétaire de Ora Protections, une entreprise québécoise spécialisée dans les produits menstruelles réutilisables.

Quel est l’impact des serviettes sanitaires et des tampons sur l’environnement? Y a-t-il des impacts aussi pour notre santé?

"C’est une très bonne question car nous nous sommes faites à la normalité sur l’utilisation de ces produits, sans même se questionner.
Des statistiques révèlent qu’en moyenne 45 milliards de déchets sont générés par an par l’utilisation des protections menstruelles, à l'échelle mondiale. Ce qui équivaut à 96 kg, en moyenne, de serviettes hygiéniques et de tampons que les femmes utilisent et jettent durant leur vie. Et encore plus choquant, saviez-vous qu’une serviette hygiénique met entre 500 et 800 ans pour se décomposer!

En ce qui concerne la santé, il est maintenant connu que ces produits jetables sont composés de produits chimiques et cancérigènes (dont le pétrole!), directement en contact avec notre vulve! De plus comme le sang n’est pas absorbé, l’humidité accélère la propagation des bactéries et les mauvaises odeurs."

Quelles sont les alternatives écologiques aux serviettes sanitaires et aux tampons?

"Le but n’est pas de mépriser les utilisateurs de protections menstruelles jetables mais bien d’offrir d’autres alternatives durables et sécuritaires! Avoir le choix c’est cela la liberté. Et ce choix est propre à chaque réalité, et ne doit être en aucun cas être jugé.

Bien heureusement, aujourd’hui nous pouvons opter pour des culottes menstruelles lavables, des serviettes lavables, des coupes menstruelles ou encore des serviettes hygiéniques et tampons biodégradables. Plusieurs femmes pratiquent également le flux instinctif, qui consiste à ne pas utiliser de protection en retenant son flux « instinctivement » pour par la suite l’évacuer aux toilettes."

Quels sont les « contre-arguments » que vous entendez sur les culottes menstruelles réutilisables?

"Comme ces méthodes durables et lavables amènent à sortir de notre zone de confort et de tout ce qu’on nous a appris, il est tout à fait normal d’avoir une certaine appréhension à son utilisation.
J’ai beaucoup entendu de femmes douter de la capacité d’absorption, se poser la question « mais où va le sang »! Au fait la culotte est dotée d’une languette protectrice, qui contient 4 couches d’absorption, qui remonte jusqu’à l’arrière des fesses. Le sang est absorbé dans ces couches. Une des couches est imperméable ce qui empêche le sang de traverser la culotte. Il y a donc quasi aucun risque de fuite à l’arrière ou entre les jambes.
On peut aussi penser que ce n’est pas hygiénique alors que la culotte menstruelle, est la solution la plus sécuritaire pour la femme. Elle est dotée d’une couche antibactérienne qui empêche la propagation des bactéries nuisibles, et comme elle ne contient pas de produit chimique elle ne perturbe pas notre flore vaginale.
L’esthétique et le confort peut aussi être un frein. On pense à tort que c’est comme une couche. Il faut savoir que ce n’est pas toute la culotte qui est recouverte des couches d’absorption mais seulement la languette du haut de la vulve, jusqu’à l’arrière des fesses. Elle est légère et nos modèles sont d’ailleurs très sexy et jolies!"

 

Quels sont vos conseils pour choisir la culotte menstruelle appropriée pour nous?

"Alors, déjà la règle d’or c’est d’aller avec une culotte qui reflète vos activités quotidiennes. D’ailleurs le choix du textile est primordial selon votre routine: si vous bougez beaucoup, si vous avez une peau sensible, si vous êtes assidues au lavage ou non etc. Par ailleurs le style est aussi important, dans laquelle vous sentez-vous le plus en valeur? C’est vraiment un bonus des culottes menstruelles actuelles, elles sont faites de manière à valoriser notre corps. Et enfin, le plus important selon votre flux. Chaque modèle a différent capacité d’absorption. Plus votre flux est abondant plus vous opterez pour une culotte à haute absorption (jusqu’à 8 tampons). Connaitre votre cycle est important, on sait notamment que les premiers jours de règles sont plus abondants que les derniers jours, donc on peut tout à fait y aller avec un set de tous les styles et les utiliser au moment propice. En moyenne mes clientes achètent entre 3-5 culottes pour leur cycle."

Quelles sont les fibres à privilégier pour une culotte menstruelle et pourquoi?

"Le choix de textile de la culotte joue un rôle dans notre confort, mais dépend beaucoup aussi de notre réalité quotidienne, de notre assiduité au lavage ou encore de notre flux. C'est donc un choix totalement personnel.

Le coton par exemple étant une fibre naturelle, c’est le textile idéal pour la peau qui est propice aux irritations et aux allergies cutanée. De plus il est léger, doux et respirant.

Le nylon quant à lui est connu pour sa souplesse et son extensibilité. Donc elles conviennent aux personnes ayant des journées assez mouvementées ou adeptes du sport. Un gros plus c’est qu’elle sèche rapidement donc au niveau changement cela évite un gros stock de culotte.

La fibre de bambou absorbe et fait évaporer l’humidité en très peu de temps. C’est donc la meilleure option pour les journées chaudes d’été. Bien qu’elle soit combinée avec la rayonne de bambou, elle reste l’option la plus écologique, dû à sa culture qui ne nécessite aucun produit chimique."  

Où sont faits vos produits?

"Nos produits sont importés de Chine. C’est une information primordiale et je mets un point d’honneur à rester dans l’authenticité pour ne pas méprendre le public. Ça nous a pris des mois pour sélectionner le bon fournisseur qui correspond à nos valeurs. Pour son éthique, ses conditions de travail, la qualité des produits et le respect et collaboration en tant que partenaires. Je suis réellement fière de nos produits, notre mission et notre entreprise."

Avez-vous des pratiques éco-responsables à l’interne ?

"Je suis solopreneure et je travaille de la maison, qui est un gain considérable de temps, d’énergie et de ressource. Concernant l’organisation de mon travail, je n’imprime pas les factures de mes clients, mais elles sont transmises de manière électronique. J’utilise des autocollants d’expédition au lieu des « slipping bag », moins de papier, moins de plastique. J’informatise également tout mon processus de travail, en un mois j’ai imprimé moins de 10 feuilles par exemple. Je suis beaucoup dans le minimalisme et la réutilisation également. J’achète le plus possible seconde main (meuble de bureau, meuble de rangement). Logistiquement je combine mes commandes et des quantités en gros pour éviter des déplacements répétitifs en termes de livraison."

 

Un énorme merci à Felana qui a bien voulu répondre à nos questions! Pour plus d'information sur Ora Protections et sur les produits disponibles: oraprotections.com

 

Bonne semaine. ;)

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés